Comment utiliser un cloud privé ?

Le Cloud Computing devient chaque jour une meilleure option pour les petites et grandes entreprises, car il leur offre de grands avantages. Cependant, les solutions Cloud préconçues sur le marché n'ont pas toujours la flexibilité de s'adapter aux besoins spécifiques de chaque entreprise. Pour cela, il existe un modèle de Cloud qui a plus d'options en plus d'être beaucoup plus personnalisable : le Private Cloud. Si vous voulez tout savoir sur le fonctionnement de celui-ci alors, lisez notre article.

Qu'est-ce qu'un cloud privé ?

Le cloud privé est défini comme un ensemble de services informatiques proposés sur Internet ou sur un réseau interne privé uniquement à certains utilisateurs et non au grand public. Aussi appelé cloud interne ou d'entreprise, le cloud privé apporte de nombreux avantages (comme le libre-service, l'évolutivité et l'élasticité) avec le contrôle et la personnalisation disponibles sur des ressources dédiées via une infrastructure informatique hébergée sur site. Nous vous proposons un site intéressant qui vous donnera plusieurs raisons pour lesquelles vous devez utiliser un cloud privé.
En outre, les clouds privés offrent un niveau de sécurité et de confidentialité plus élevé avec des pare-feu d'entreprise et un hébergement interne, afin de garantir que les données et opérations sensibles ne sont pas accessibles aux fournisseurs externes.

Comment fonctionnent les clouds privés ?

Les clouds privés dépendent de diverses technologies. Pour comprendre leur fonctionnement, vous devez comprendre la virtualisation. Les clouds privés utilisent la technologie de virtualisation pour combiner les ressources du matériel physique dans des pools partagés. De cette manière, il n'est pas nécessaire que les clouds créent des environnements en virtualisant chaque ressource séparément d'un groupe de systèmes physiques différents. Un processus informatique chiffré peut prendre toutes les ressources d'une seule source, comme un supermarché de données. En ajoutant le logiciel de gestion, vous obtenez un contrôle administratif sur l'infrastructure, les plateformes, les applications et les données à utiliser dans le cloud. Cela permet aux administrateurs de suivre et d'optimiser l'utilisation, de surveiller les points d'intégration et de conserver ou récupérer les données.