3 choses essentielles à savoir sur l’assurance habitation

La maison est l’investissement financier le plus important que toute personne ne fera dans sa vie. Sans l’assurance, l’on met son élément le plus actif à la merci d’un vol spécialement ou d’une autre condition. Retrouvez dans cet article, 3 choses essentielles à savoir sur l’assurance habitation.

La souscription d’une assurance habitation

L’assurance habitation ne se limite pas à protéger votre investissement en cas d’incendie, de vol ou de tempête de grêle ou de vent : elle vous procure une tranquillité d’esprit. Comme la protection varie souvent d’un assureur à l’autre. Visitez ce site pour plus d'infos. L’assurance habitation couvre l’habitation, les biens et la responsabilité personnelle du titulaire de police ainsi que celle de son conjoint ou partenaire et de ses enfants. Avant de décider de traiter avec un assureur, magasinez et comparez les prix, les options d’assurance et la qualité du service.

Vos garanties

Que vous soyez propriétaire ou locataire de votre habitation, vous pourriez être tenu responsable des dommages que vous avez causés involontairement à autrui. Si jamais cela se produit sur votre propriété ou n’importe où dans le monde, vous serez couvert grâce à la partie responsabilité civile personnelle de votre assurance habitation. Pour déterminer le montant d’assurance dont vous avez besoin, vous pouvez dresser l’inventaire de tous vos biens, en notant la valeur approximative de chaque article ainsi que la marque et d’autres caractéristiques de l’article. Établissez la liste des articles qui se trouvent dans chaque pièce et mettez-les régulièrement à jour.

Les modalités suivant les règlements

À la suite d’un sinistre assuré, votre assureur vous indemnisera ou vous versera une compensation pour les articles endommagés ou perdus en fonction de leur valeur au jour du sinistre, c’est-à-dire en tenant compte de la dépréciation, de l’âge et de l’usure normale. Cependant, lorsque vous prenez une assurance habitation, vous pouvez demander que vos biens personnels soient couverts en fonction de leur valeur. Ainsi, les biens seront réparés dans la mesure du possible ou remplacés par des articles neufs de nature et de qualité similaires sans déduction pour dépréciation.