Les origines de la phytothérapie

 

De plus en plus de personnes font recours aux plantes ou à leurs extraits pour soigner leurs maux quotidiens. Que ce soit sous forme de poudre, de thé ou d’infusions, le traitement par les plantes occupent une place non négligeable dans le traitement des affections diverses. Découvrons les origines de cette pratique curative.

La phytothérapie : qu’est-ce que c’est ?

La phytothérapie est une sorte de traitement curatif et préventif qui se base sur l’utilisation des plantes, leurs extraits et les règles naturelles de soins. C’est une pratique qui vient en complément à la médecine traditionnelle. En France les traitements issus de cette médecine sont soumis à une réglementation stricte. En ce qui concerne le phytothérapeute il peut avoir des profils divers partant de médecin à spécialiste du traitement par les plantes pour finir naturopathe. La phytothérapie peut donc être enseignée pour des fins de spécialisation et d’application. 

La phytothérapie : quelles sont ses origines ?

Les origines de la phytothérapie remonteraient à plus de 3000 ans av. J.-C., d’autres versions les situeraient au 16eme siècle en désignant le Papyrus Ebers comme le premier document traitant de la phytothérapie et volumineux de de 110 pages. Ce recueil renvoie à des ouvrages plus anciens contenant une liste de plantes ainsi que leurs domaines d’application et méthodes d’utilisation. Des références d’un ouvrage connu sous le nom de Dioscoride attribuent l’usage des plantes aux Grecs et aux Romains. Le traitement par les plantes était également la méthode la plus utilisée en Europe au 19eme siècle avec la venue de la chimie moderne. Le traitement par les plantes a également utilisé plusieurs fois au cours des siècles derniers et même sur les champs de bataille. Il convient tout simplement de retenir que le traitement par les plantes est une pratique très ancienne qui a perduré jusqu’aux jours d’aujourd’hui et qui ne cesse de se perfectionner.