Les alicaments : que faut-il savoir ?

 

Le choix de votre alimentation vous met à l’abri des carences et garantit à votre organisme les nutriments nécessaires pour son bon fonctionnement. Ce choix vous donne également la capacité de soigner ou de prévenir certaines affections dont vous pourrez souffrir. Ces aliments qui nous aident à réussir dans cette mission sont connus sous le nom d’alicaments. Découvrons donc ce que c’est et ses propriétés.

Un alicament : qu’est-ce que c’est ?

Connu également sous le nom d’aliment fonctionnel ou médicaliment, il désigne tout met qui regorge de nutriments ayant la capacité de provoquer des réactions dans l’organisme afin de le guérir, le nourrir ou encore le protéger. Cela englobe les aliments produits naturellement et qui ont c cette capacité ou des aliments qui ont subi des manipulations pour obtenir cette aptitude ou des extraits d’aliments disposant de cette aptitude.

Quelques propriétés des alicaments

Les alicaments disposent de nombreuses propriétés bénéfiques pour l’organisme, on retrouve d’une manière générale deux grands groupes d’alicaments que sont : les naturels et les industriels. Nous intéressant aux alicaments naturels et à leurs propriétés, nous avions entre autres :

  • L’ail qui est un puissant anti-inflammatoire qui joue un rôle non négligeable contre l’hypertension artérielle, les maladies respiratoires
  • Le soja lutte contre la production du mauvais cholestérol et aide à booster le niveau d’œstrogène. C’est également un antioxydant
  • Le curcuma et le gingembre ont l’aptitude de lutter contre les problèmes digestifs et d’aider à prévenir certains types de cancer
  •  Le poivre noir est connu pour ses aptitudes à favoriser la digestion
  • Le thé vert quant à lui est un allié dans la lutte contre le stress, il contribue à l’élimination des graisses et par conséquent de l’obésité. On n’occultera pas non plus ses aptitudes antioxydantes pour
  • Le chou et le brocoli :  sont recommandés dans la lutte contre les troubles du foie, les affections cardiaques et bien d’autres maux encore